« Demain nous appartient » du 12 novembre 2021 : détaillé épisode DNA n°1056

Résumé exclusif Féminactu.com ne pouvant être repris sans autorisation.

Victoire a du succès. Elle reçoit 2 invitations pour ce soir. La première est de Samuel qui a 2 places pour un concert. Ce dernier pense qu’il se passe quelque chose de quasi cosmique avec elle et n’est pas prêt à lâcher l’affaire quitte à passer sur le corps de Benjamin. Justement, la deuxième invitation est de Benjamin qui souhaite dîner avec elle et bien sûr, ce serait une terrible erreur de refuser. Même en apprenant que Victoire est déjà prise, il insiste. En effet, le beau médecin lui donne une seconde chance avec un vrai rendez-vous. Il faut comprendre par là, qu’il la raccompagnera à pied chez elle après un bon diner dans un restaurant, puis montera boire un dernier verre et lui fera ensuite l’amour comme un fou. Du pur romantisme.

Jordan et Jaïa ont fait de l’excellent travail pour leur exposé. Pour François, un bon exposé, c’est d’abord une bonne collaboration qui nécessite de faire des efforts de part et d’autre. Il conseille juste à Jordan de sourire la prochaine fois. De son côté, Jaïa ne capte pas bien le comportement de Jordan. Elle va le trouver un peu plus tard mais il est distant. Elle s’excuse de l’avoir snobé devant sa soeur. Jordan n’accepte pas que Jaïa ait laissé sa soeur l’insulter devant tout le monde. Braqué, il n’entend pas les explications de Jaïa. Il croit que comme toute sa famille, elle le prend pour un cas social. Jaïa admet avoir été émue de le voir mal à l’hôpital mais ce n’est pas pour cela qu’elle l’a embrassé. Jordan coupe court à tout car pour lui, il ne pouvait rien se passer entre eux, ils sont trop différents.

Irène ne comprend pas pourquoi Jaïa fait cette tête alors que son exposé s’est bien passé. C’est Angie qui lui explique que c’est normal puisqu’elle vient de passer la journée avec Jordan le facho et que passer 5 minutes avec lui donne des envie de meurtre. Son père la reprend aussitôt et lui donne les clés pour lutter contre la bêtise humaine. Il faut de l’humour, de l’esprit, de la dérision. C’est beaucoup plus efficace que les insultes. Puis Jaïa minimise les propos de sa soeur en faisant remarquer que travailler avec Jordan n’était pas l’horreur non plus mais qu’elle est quand même soulagée que ce soit terminé. Elle apprend ainsi que ses parents ne se supportaient pas quand ils se sont rencontrés

Irène ne comprend pas pourquoi Jaïa fait cette tête alors que son exposé s’est bien passé. C’est Angie qui lui explique que c’est normal puisqu’elle vient de passer la journée avec Jordan le facho et que passer 5 minutes avec lui donne des envie de meurtre. Son père la reprend aussitôt et lui donne les clés pour lutter contre la bêtise humaine. Il faut de l’humour, de l’esprit, de la dérision. C’est beaucoup plus efficace que les insultes. Puis Jaïa minimise les propos de sa soeur en faisant remarquer que travailler avec Jordan n’était pas l’horreur non plus mais qu’elle est quand même soulagée que ce soit terminé. Elle apprend ainsi que ses parents ne se supportaient pas quand ils se sont rencontrés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *