« Demain nous appartient » du 12 octobre 2021 : Roxane enchaînée ligotée… ( détaillé épisode n°1033)

Résumé exclusif ne pouvant être repris sans autorisation.

François propose aux élèves volontaires de faire un exposé sur un auteur de leur choix qu’il soit au programme ou non. Angie n’est toujours pas satisfaite, ce n’est pas ce qui va changer le monde ! François lui rappelle alors qu’il n’est pas ministre et qu’il n’a donc pas la liberté de changer les programmes. Pour Angie, avec cette façon de penser, rien ne risque de changer. Elle ne sait pas encore ce qu’elle va proposer mais elle refuse de faire un exposé sur un auteur marginalisé par une société hypocrite et raciste juste pour donner bonne conscience à son prof. . Jordan trouve que sa camarade, abuse et que la proposition qui leur a été faite est déjà bien.

Angie est donc convoquée par Chloé qui n’est pas d’accord pour qu’elle prenne sa classe en otage. La proviseure lui explique qu’on ne peut pas se soulever contre les injustices de cette façon et que son comportement est inadmissible. Le prof applique juste le programme et en plus avait fait un pas dans sa direction. Angie répond que le temps où l’on se contentait des miettes est révolu. Chloé veut marquer le coup et par conséquent, Angie sera collée 2 h chaque soir de la semaine. Angie ne sait pas s’arrêter et s’en prend à Chloé qui ne compte pas se laisser faire et lui explique qu’elle se bat contre rien, contre des gens qui ne sont pas des ennemis. C’est stupide et contre productif. Chloé ajoute qu’il faut qu’elle s’estime heureuse de ne pas avoir été renvoyée quelques jours. Irène arrive juste à ce moment. Angie se plaint aussitôt de la punition qu’elle vient de recevoir, comptant à tort, sur le soutien de sa mère. Au contraire, elle lui dit que c’est le prix à payer quand on se comporte stupidement car ce n’est pas en perturbant les cours qu’elle arrivera à se faire entendre.

Louise revoit leur budget prévisionnel et à ce rythme, ils auront dépassé leur prévisionnel de 115 % d’ici la fin de l’année, grâce à l’idée d’after-work de Barth. Et en poursuivant les soirées strip-tease chaque semaine, le chiffre d’affaire serait doublé. Pour cela il faut encore convaincre Damien. C’est Louise qui s’en charge et finalement, Damien accepte.

Louise revoit leur budget prévisionnel et à ce rythme, ils auront dépassé leur prévisionnel de 115 % d’ici la fin de l’année, grâce à l’idée d’after-work de Barth. Et en poursuivant les soirées strip-tease chaque semaine, le chiffre d’affaire serait doublé. Pour cela il faut encore convaincre Damien. C’est Louise qui s’en charge et finalement, Damien accepte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *