« Demain nous appartient » du 16 novembre 2021 : Sébastien est-il l’agresseur de Rebecca ? ( détaillé épisode DNA n°1058)

Résumé exclusif Féminactu.com ne pouvant être repris sans autorisation.

Christelle et Sylvain se montrent froids avec l’agent immobilier qui a voulu leur vendre une maison sur un terrain inondable. Ils acceptent cependant de visiter un autre bien et sont très fiers de leur coup. Ils se montrent tous les deux difficiles mais en fait ils adorent cette maison et veulent l’acquérir à un prix plus bas. Ils font donc peser le fait que pour mettre leur touche personnelle pour que l’agent immobilier accepte faire un effort sur le prix, ce qui au passage effacera le désagrément ! L’agent immobilier accepte mais il faut encore réussir à convaincre Victor Brunet qui n’est pas d’accord pour brader sa maison. Au contraire, il veut en augmenter le prix. En effet, si les acquéreurs veulent faire autant de travaux, ils ne vont pas chipoter sur quelques milliers d’euros. Victor qui sort de prison et dont tous les comptes sont gelés, a besoin de liquidités très vite. C’est pourquoi, il demande à l’agent immobilier de se débrouiller mais il veut la somme qui était convenue au départ. Mieux, il veut qu’il lui organise un rendez-vous avec ce couple et c’est Victor lui même qui mènera les négociations.

Mona va voir le prof de musique. Elle s’inquiète car elle trouve que le programme a été à peine survolé depuis son arrivée. Apollon lui promet une étude comparative de deux oeuvres au prochain cours. Mona a l’impression qu’Apollon improvise ses cours et lui explique qu’elle n’a pas repris ses études pour louper son bac. Elle va donc se plaindre auprès d’Irène qui lui dit que le prof de musique a de solides références. Mais, c’est que Mona a mené son enquête et Apollon n’est connu dans aucun établissement. C’est pourquoi, elle a de sérieux doutes concernant ses diplômes et Chloé ne veut pas l’écouter. Irène fait donc des recherches.

‌Une inconnue arrive en haut du phare, empêchant ainsi l’agresseur de tuer Rebecca qui s’évanouit. Elle se réveille à l’hôpital où sa fille est déjà à ses côtés. Rebecca n’a que quelques contusions mais ne souffre d’aucune lésion interne. Renaud souhaite cependant la garder en observation pendant 48 h. Raphaëlle apprend ainsi que sa mère est en rémission d’un cancer. Rebecca veut tout de même sortir car ne bénéficiant plus de la sécurité sociale française, elle n’a pas les moyens de régler les frais médicaux, mais sa fille qui pour la première fois depuis son retour l’appelle maman, se charge de tout. Mère et fille se rapprochent mais Rebecca ne révèle pas les véritables raisons de sa présence en haut de ce phare. Elle veut juste remercier la femme qui l’a sauvée et dont elle ne connait pas l’identité. Il s’agit de Sophie Novak, une avocate qui faisait son jogging jusqu’à ce qu’elle voit 2 personnes sur la coursives et entendent des cris. Elle a donc grimpé les marches au plus vite et a vu un homme qui portait un sweet des années 80 agresser une femme. Cet homme l’a bousculée et s’est enfuit rapidement.

‌Une inconnue arrive en haut du phare, empêchant ainsi l’agresseur de tuer Rebecca qui s’évanouit. Elle se réveille à l’hôpital où sa fille est déjà à ses côtés. Rebecca n’a que quelques contusions mais ne souffre d’aucune lésion interne. Renaud souhaite cependant la garder en observation pendant 48 h. Raphaëlle apprend ainsi que sa mère est en rémission d’un cancer. Rebecca veut tout de même sortir car ne bénéficiant plus de la sécurité sociale française, elle n’a pas les moyens de régler les frais médicaux, mais sa fille qui pour la première fois depuis son retour l’appelle maman, se charge de tout. Mère et fille se rapprochent mais Rebecca ne révèle pas les véritables raisons de sa présence en haut de ce phare. Elle veut juste remercier la femme qui l’a sauvée et dont elle ne connait pas l’identité. Il s’agit de Sophie Novak, une avocate qui faisait son jogging jusqu’à ce qu’elle voit 2 personnes sur la coursives et entendent des cris. Elle a donc grimpé les marches au plus vite et a vu un homme qui portait un sweet des années 80 agresser une femme. Cet homme l’a bousculée et s’est enfuit rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.