« Demain nous appartient » du 29 septembre 2021 : Victoire greffée mais… ( détaillé épisode DNA n°1024)

‌Nathan demande de l’aide à François pour avoir du succès auprès des filles. Ce dernier finit par accepter devant son insistance. Pour cela, il utilise la littérature. En effet, François explique à Nathan qu’avec les filles, tout passe par les mots, il suffit juste de trouver les bons. François se rend compte qu’il y a beaucoup de travail avec Nathan mais il ne se décourage pas. Nathan, fort de tous ces conseils, fait un essai avec Charlie qui se moque de lui.

Hadrien désespère de connaître son véritable père. Il s’est en effet rendu compte que quand il en parle à sa mère, ça semble lui faire du mal. Sofia lui conseille cependant, de poser un ultimatum à sa mère. C’est ce qu’il fait. Ayant prévu cette réaction, Alma montre une photo de son père à Hadrien. Elle lui explique qu’elle connaît très peu son père, prénommé Roméo. Elle est juste sortie avec lui pendant 3 mois puis ils se sont perdus de vue. Alma ne sait pas où il est, ni ce qu’il fait. Hadrien est bien décidé à partir à la recherche de son père.

Pendant ce temps, Georges explique à Sandrine, qui vient d’arriver, que sa fille va être greffée et que si elle veut lui parler c’est maintenant. Avant de confier ses peurs à sa mère, Victoire donne ses dernières consignes à William. En effet, elle ne veut pas vivre avec des séquelles irréversibles. Le moment de l’opération est arrivé et ce n’est pas facile pour les médecins, en particulier pour William qui ne souhaite pas perdre Victoire sur sa table d’opération. En effet, elle n’est pas qu’une collègue, c’est surtout quelqu’un à qui il tient. Il faut penser positif et Renaud lui rappelle que Victoire était condamnée. Il faut donc considérer que ce coeur est une chance inespérée.

Pendant ce temps, Georges explique à Sandrine, qui vient d’arriver, que sa fille va être greffée et que si elle veut lui parler c’est maintenant. Avant de confier ses peurs à sa mère, Victoire donne ses dernières consignes à William. En effet, elle ne veut pas vivre avec des séquelles irréversibles. Le moment de l’opération est arrivé et ce n’est pas facile pour les médecins, en particulier pour William qui ne souhaite pas perdre Victoire sur sa table d’opération. En effet, elle n’est pas qu’une collègue, c’est surtout quelqu’un à qui il tient. Il faut penser positif et Renaud lui rappelle que Victoire était condamnée. Il faut donc considérer que ce coeur est une chance inespérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *